Film sélectionné pour le prix LUX du public 2022: Great Freedom, de Sebastian Meise

Film sélectionné pour le prix LUX du public 2022: Great Freedom, de Sebastian Meise

Le deuxième long-métrage de Sebastian Meise, Great Freedom est l’un des trois films présélectionnés pour le prix LUX du public 2022, comme annoncé en décembre lors de la 34e cérémonie des European Film Awards. Le jury du prix LUX du public y a en effet dévoilé les films qui seront en compétition pour la deuxième édition. Le processus de vote est déjà en cours: le vainqueur sera choisi par le public et les députés au Parlement européen. Outre Great Freedom (Allemagne et Autriche), les films en lice sont La voix d’Aïda (Quo Vadis, Aida?), de Jasmila Žbanić (Bosnie-Herzégovine, Autriche, Roumanie, France, Pays-Bas, Allemagne, Pologne, Norvège et Turquie) et Flee, de Jonas Poher Rasmussen (Danemark, France, Norvège et Suède).

Après avoir marqué les esprits en 2011 avec son premier long-métrage, le dérangeant Still Life, Meise présente une autre histoire forte, celle d’un homme tourmenté dans l’Allemagne d’après-guerre, emprisonné la plus grande partie de sa vie en raison de son homosexualité. Le film a été projeté pour la première fois à Cannes en 2021, dans la sélection Un certain regard (où il a obtenu le prix du jury) et a depuis remporté diverses récompenses, dont le Cœur de Sarajevo du meilleur film, le Giraldillo d’or du Festival du cinéma européen de Séville, le Arthouse Cinema Award de la CICAE et les prix du meilleur directeur de la photographie et du meilleur compositeur aux European Film Awards de 2021. Le film a été présélectionné pour le prix du meilleur film international lors de la 94e édition des Oscars.

Il raconte «l’histoire d’un destin tragique à une époque où l’amour pouvait être un crime» selon le réalisateur autrichien, qui a écrit le scénario avec Thomas Reider à partir de récits évoquant des hommes homosexuels qui, après leur libération des camps de concentration nazis, durent purger le reste de leur peine en prison. L’acteur allemand Franz Rogowski (devenu célèbre grâce à des films tels que Victoria, Transit et Happy End) est extraordinaire dans le rôle principal de Hans, homme emprisonné à plusieurs reprises au titre du tristement célèbre paragraphe 175, disposition pénalisant les rapports homosexuels en Allemagne. L’action se déroule dans une prison, avec des allers-retours temporels entre trois époques: 1945, 1957 et 1968 (un an avant l’abrogation partielle de la loi). Ce récit captivant nous fait découvrir la vie du protagoniste et la société allemande de l’époque.

Selon le réalisateur, son film dépeint «une relation particulière entre deux prisonniers», Hans et Viktor (l’acteur autrichien Georg Friedrich, lui aussi éblouissant), son voisin de cellule avec qui il entretient des rapports tumultueux. Cet homme, condamné pour meurtre, est la seule personne que Hans retrouve d’un séjour en prison à l’autre. Au fil des ans, les deux hommes développent un lien tendre, mais instable, qui fait ressurgir des peurs enfouies et dévoile les souffrances d’une vie dominée par la répression et un désir profond de libération.

Vous pouvez voter pour ce film à l’adresse www.luxaward.eu jusqu’au 25 mai 2022.